Category Archives: Journée professionnelle

Les vidéos de la Journée professionnelle 2021

La journée professionnelle de l’APDEN Nantes s’est tenue cette année le jeudi 7 octobre 2021 au lycée professionnel Paul Emile Victor d’Avrillé (49). Consacrée aux images, cette édition s’est déroulée en deux temps avec les interventions de André Gunthert, puis de Marine Siguier, qui nous ont fait l’honneur d’avoir accepté notre invitation.

André Gunthert « Le récit de contrebande des images ordinaires »

La présentation d’André Gunthert, nourrie de nombreux exemples, nous a invité·es à réfléchir sur les pratiques de communication à travers l’image en abordant plus spécifiquement la construction des récits véhiculés par les images ordinaires. La première partie de son intervention a rappelé les apports de l’histoire de l’art, des études cinématographiques, ou des sciences de l’information et de la communication pour la compréhension des images, mais aussi la parcellarité de la connaissance de notre culture visuelle. Ensuite, il s’est attaché à montrer comment les images ordinaires servent de supports de récit dans un rapport d’évidence problématique au réel. Il a traité de plusieurs mécanismes à l’œuvre dans le processus narratif notamment les rapports d’évocation (travaux du sociologue Baptiste Coulmont sur le prénom ou l’évocation liée au montage dit effet Koulechov) ou le style documentaire décrit par Olivier Lugon.

André Gunthert est maître de conférence à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris. Il dirige le laboratoire d’Histoire visuelle contemporaine, première équipe de recherche en France consacrée au champ des visual studies. Fondateur de la revue Études photographiques, il est l’auteur de nombreux ouvrages dont un consacré à l’image numérique : L’image partagée. La photographie numérique, Textuel, 2015. Parallèlement à ses activités de chercheur, il anime des chroniques dans l’émission en ligne Arrêt sur image (1) et publie régulièrement des billets de blog et des articles sur Mediapart. Il tient en ligne un carnet de recherche, L’image sociale (2), très riche dans lequel les professeur·es documentalistes trouveront matière à nourrir leurs connaissances et leurs cours : notes de cours, hypothèses et analyses, reprises de ses publications scientifiques, ou billets d’humeur en réaction à l’actualité médiatique ou politique.

Vous trouverez ci-dessous la captation de son intervention* :

Marine Siguier « Des mots aux photos : images de la lecture sur les réseaux socionumériques »

L’après-midi, Marine Siguier, docteure en Sciences de l’Information et de la Communication depuis décembre 2020, a partagé avec nous les résultats de ses récentes recherches. Sa conférence a porté sur les représentations de la lecture en contexte numérique et plus spécifiquement sur la manière dont les images qui circulent « influencent, perpétuent ou modifient certains imaginaires littéraires ». Sur internet, les communautés qui parlent de littérature sont en adéquation avec la logique des plateformes (concept d’homotopie). Il s’agit alors de dégager les codes de représentation du livre et de la lecture, de cerner les éventuelles spécificités de l’objet livre notamment dans les enjeux socio-économiques. Marine Siguier a également partagé avec nous ses observations en matière de pratiques créatives, notamment dans les procédés de traduction visuelle des récits littéraires. Enfin elle a pu constater la persistance du stéréotype visuel sexualisé de la femme lectrice.

Actuellement attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’université de la Sorbonne au sein du GRIPIC (Groupe de Recherches Interdisciplinaires sur les Processus d’Information et de Communication), Marine Siguier s’appuie sur la sémiologie de l’image et porte son attention sur les dispositifs numériques, les imaginaires littéraires et l’histoire des médias. Ses travaux de thèse abordent une question, qui est éminemment présente dans notre profession, à savoir la place de la lecture sur des plateformes d’images ou les réseaux sociaux (3). Marine Siguier utilise les exemples des plateformes comme Youtube, Instagram et Tumblr, mais aussi la didactisation des Booktube.  Elle a publié très récemment dans le magazine Lecture jeune, un article intitulé « Bookstagram : Réseau de lecteurs ou de fétichistes du livre ? » dans lequel elle interroge notamment comment la lecture peut être transcendée par l’image (4).

Vous trouverez ci-dessous la captation de son intervention * :

* Les conditions matérielles de cette journée ne nous ont pas permis de réaliser des captations telles que nous le souhaitions, nous nous en excusons.

(1) Il a annoncé au début de l’année 2022 la fin de cette collaboration sur son site https://imagesociale.fr/10333

(3) Sa thèse est consultable sur le site d’archives ouvertes HAL These https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03260336/

(4) dans Lecture Jeune, n° 179, 09/2021. http://www.lecturejeunesse.org/livre/lire-sans-livresn179-septembre-2021/

Journée pro : les vidéos (1)

La Journée Professionnelle annuelle de l’APDEN Nantes s’est tenue le mardi 15 octobre 2019, à l’INSPE d’Angers. Le thème cette année était « De Tim Berners Lee aux GAFAM : Perspectives historiques et enjeux du web, pour la culture professionnelle et les pratiques des professeur·es documentalistes ».

Le CAPES a eu trente ans, et le web aussi. Associer ces deux anniversaires nous a semblé une évidence au regard des changements sur le métier qu’ont pu avoir ces deux évènements.

Nous avons d’abord accueilli Benjamin Thierry (Maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris-Sorbonne), pour une conférence stimulante autour de l’histoire et les enjeux des réseaux de données, expliquant pourquoi une régulation politique de ces réseaux était nécessaire et urgente, « pour faire entrer le numérique dans le giron de la démocratie ».

Après une introduction qui a permis de reposer clairement la différence entre internet (infrastructures) et web (technologies d’accès à l’information), et resituer les grands jalons historiques des réseaux de données en prenant du recul avec les dates d’une histoire uniquement « technique » qui a tendance à dépolitiser les enjeux de la circulation des données, B. Thierry a développé trois grandes idées.

D’abord celle de la dimension autonomiste de ces technologies, qui pose problème. Leur divorce d’avec les règles d’encadrement politique, la centration des discours sur les enjeux techniques, est une question d’actualité, qui nécessite de mettre en place une régulation (exemple de la monnaie « Facebook » qui est une attaque contre la légitimité des États).

Puis B. Thierry a abordé la question de la confusion entre information et connaissance, qui existe depuis l’essor des réseaux de données, et qui appelle notre mobilisation. Cette confusion est entretenue par les acteurs commerciaux du web, qui cherchent à capter du temps d’attention et n’ont donc pas intérêt à lutter contre la diffusion des rumeurs, et fausses informations.

Enfin, la troisième partie de la conférence a été consacrée aux valeurs de l’élitisme et du pragmatisme technologique. La scission entre « les clergés techniques » et les utilisateurs est de plus en plus forte. Une réflexion commune, philosophique et politique est pourtant indispensable afin de d’envisager un modèle de régulation de ces réseaux de données.

Vous trouverez ci-dessous les captations de cette conférence :

Partie 1 :

Partie 2 :

Questions de la salle :

Journée pro 2019 : à vos agendas !

L’APDEN Nantes vous convie à sa journée professionnelle

le mardi 15 octobre de 9h à 16h30

à l’Espé d’Angers

L’INSCRIPTION est INDISPENSABLE

affiche19cc

Nous aurons l’honneur et le plaisir de recevoir Benjamin Thierry, spécialiste de l’histoire du web, et deux représentants de Framasoft, Frédéric Urbain et Frédéric Véron, pour deux conférences suivies d’un temps d’échange avec la salle.

Voici le déroulé de cette journée
9h : accueil café
9h30 : conférence de Benjamin Thierry
11h15 : Assemblée générale de l’APDEN Nantes
12h30-14h : pause déjeuner (pas de restauration sur place)
14h : intervention de Frédéric Véron et de Frédéric Urbain (Framasoft)
16h-16h30 : clôture de la journée

Nous vous espérons nombreuses et nombreux !

Un courrier de l’inspection aux chefs d’établissements, les invitant à vous laisser participer à cette journée de réflexion, est arrivé dans vos établissements.

Retour sur la Journée Professionnelle : les vidéos

La problématique retenue pour cette journée qui s’est tenue le 05 novembre 2018 était la suivante : « Des cultures de l’information à leur enseignement : le défi des professeur·es documentalistes »

Les cultures de l’information s’envisagent au pluriel, puisqu’elles réunissent quatre grands domaines : ce qui concerne l’information, mais aussi le numérique, les médias, et la communication. Elles sont le reflet des pratiques informationnelles d’une société, des pratiques professionnelles des nombreux métiers de l’information, du numérique, des médias et de la communication. C’est un champ très large, en perpétuel mouvement, complexe, qui nécessite une veille constante et l’effort d’interroger ses propres pratiques. Antonio Casilli nous en a donné des clés de compréhension.

Pour transmettre cette compréhension du monde, en construisant des séances et progressions pédagogiques, il faut d’abord s’appuyer sur des savoirs fondamentaux. C’est le travail de la didactique de l’info-doc, que mène Cécile Gardiès, sans lequel il n’y a pas d’enseignement possible.

Il s’agit ensuite de prendre du recul, en sachant tenir compte des pratiques et des représentations des élèves, en faisant le tri dans le foisonnement des matériaux et activités possibles. Enseigner l’information-documentation, c’est un défi à relever ! Le Capes a trente ans, des textes officiels mentionnent enfin l’existence d’un enseignement de l’info-doc par les professeur·es documentalistes… Mais toujours pas de programme, pas d’horaires dédiés, une discipline toujours en construction… un domaine méconnu par l’institution, par les collègues, et une relation peu explicitée entre info-doc et EMI.

Associer Antonio Casilli et Cécile Gardiès pour cette journée, c’est affirmer que les profdocs ont besoin de ces deux apports pour remplir leur mission pédagogique :
– acquérir ou enrichir leurs cultures informationnelles
– maîtriser leur champ disciplinaire et construire une expertise pédagogique et didactique

Chantier passionnant ! Et si l’enseignement agricole a institutionnalisé l’information-documentation, pourquoi l’éducation nationale ne le ferait pas ?

Vous trouverez ci-dessous les captations des deux interventions de la journée. Bon visionnement !

Antonio Casilli :

Partie 1

Partie 2

Partie 3

Cécile Gardiès

Partie 1 :

Partie 2

Partie 3

Journée Professionnelle

Le 5 novembre 2018, au lycée La Colinière de Nantes, s’est tenue la Journée Professionnelle annuelle de l’APDEN Nantes, sur le thème : Des cultures de l’information à leur enseignement, le défi des professeur.es documentalistes.

136 personnes étaient présentes pour assister aux conférences d’Antonio Casilli (maître de conférence à Telecom ParisTech et membre de l’Institut Interdisciplinaire de l’Innovation, CNRS) et de Cécile Gardiès (professeur de Sciences de l’information et de la communication et directrice de la recherche à l’École Nationale Supérieure de Formation de l’Enseignement Agricole).

Le matin, A. Casilli a présenté ses travaux de recherche sur les nouvelles formes de sociabilités et de travail qu’engendrent les NTIC, redéfinissant ainsi la notion d’identité numérique, et les diverses exploitations commerciales qu’en font les réseaux sociaux.

L’après-midi, C. Gardiès a présenté ses reflexions sur la transposition didactique des savoirs de l’information-documentation, comment enseigner ces savoirs, quels sens peuvent-ils avoir pour les élèves, quelle place pour les professeur·es documentalistes dans cet enseignement ?

Dans un contexte où plusieurs dispositifs et prescriptions institutionnelles enjoignent les enseignants à former les élèves de tous niveaux à une meilleure compréhension des enjeux sociaux-economiques du numérique et à adopter des pratiques responsables, la question des moyens dédiés à cet enseignement (reconnaissance d’une discipline scolaire, programme, curriculum, compétence spécifique des professeur·es documentaliste, etc.) reste posée.

Un compte-rendu complet et les captations des conférences seront disponibles prochainement

Journée pro 2018 : un très beau programme !

L’APDEN Nantes vous convie à sa journée professionnelle

le lundi 05 novembre 2018 de 9h à 17h

au lycée La Colinière de Nantes

L’INSCRIPTION est INDISPENSABLE

affiche_JP18Nous aurons l’honneur et le plaisir de recevoir Antonio Casilli et Cécile Gardiès, pour deux conférences suivies d’un temps d’échange avec la salle. Nous vous espérons nombreuses et nombreux !

Un courrier de l’inspection aux chefs d’établissements, les invitant à vous laisser participer à cette journée de réflexion, arrivera très bientôt.

Journée professionnelle : Gaëlle Sogliuzzo (fin)

Ci-dessous, les deux dernières parties de l’intervention de Gaëlle Sogliuzzo. Elle y analyse les textes concernant les statuts et obligations de service, ainsi que la circulaire de mission.

Rappel :
Pour apprécier pleinement la conférence, pouvoir zoomer sur les textes pour une meilleure lecture, et également activer les liens vers les textes originaux, nous vous proposons d’ouvrir dans une autre fenêtre le diaporama d’accompagnement. Un guidage est intégré à l’image, dans la vidéo.

Cliquez ici pour ouvrir la présentation de l’ensemble de l’intervention.

Partie 3 :

Partie 4 :

Journée professionnelle : Gaëlle Sogliuzzo (2)

Ci-dessous, la deuxième partie de cette communication, où sont présentés et analysés les textes concernant la formation initiale et continue, l’évaluation et la carrière.

Rappel :
Pour apprécier pleinement la conférence, pouvoir zoomer sur les textes pour une meilleure lecture, et également activer les liens vers les textes originaux, nous vous proposons d’ouvrir dans une autre fenêtre le diaporama d’accompagnement. Un guidage est intégré à l’image, dans la vidéo.

Cliquez ici pour ouvrir la présentation de l’ensemble de l’intervention.

La vidéo :

Journée Professionnelle du 21/11/17 : Gaëlle Sogliuzzo (1)

Dans un contexte de refonte complète, depuis 2013, des textes réglementaires régissant la profession, l’intervention de Gaëlle Sogliuzzo, intitulée « Cadre professionnel d’exercice du professeur documentaliste : nouveaux textes, nouvelle donne ? » a été particulièrement pertinente pour mettre à jour nos connaissances des textes institutionnels, comprendre comment ils s’articulent, et savoir les utiliser pour défendre nos droits.

Cliquez ici pour ouvrir la présentation de l’ensemble de l’intervention.

Ci-dessous, la première partie de cette communication, où elle présente et analyse les textes concernant les programmes et les objets d’enseignements. Les autres vidéos seront mises en ligne dans les jours qui viennent.

Pour apprécier pleinement la conférence, pouvoir zoomer sur les textes pour une meilleure lecture, et également activer les liens vers les textes originaux, nous vous proposons d’ouvrir dans une autre fenêtre le diaporama d’accompagnement. Un guidage est intégré à l’image, dans la vidéo.

 

 

« Older Entries