Désinformation, dans les livres de référence aussi…

A propos de l’article de Pascal Duplessis :
Auduc, ô désespoir ! Autorité informationnelle et désinformation au préjudice des professeur·e.s documentalistes

En avril dernier, Pascal Duplessis, formateur ESPE, a publié un long article analysant la façon dont Jean-Louis Auduc a présenté notre profession et son évolution dans son dernier ouvrage « Le système éducatif français aujourd’hui : de la maternelle à la terminale », édition de 2017.

Force est de constater que M. Auduc, bien qu’auteur de multiples ouvrages sur le système éducatif, connaît mal notre profession, et a multiplié les erreurs factuelles dans son texte, et les visions erronées relevant de la désinformation.

Ainsi, l’encadré consacré à l’APDEN comporte des rapprochements hasardeux et des choix d’extraits tronqués.

De même, notre nouvelle circulaire de missions n’est pas présentée dans son intégralité (l’axe 1- Enseignement- étant même amputé de 90% de son contenu), ce qui peut prêter à confusion auprès des lecteurs.

Notre métier semble réduit, à travers les descriptions qu’en fait M. Auduc, à une vision gestionnaire, bien éloignée des textes de lois nous régissant et de la réalité du terrain.

Nous sommes confronté·es ici à une dépréciation de notre profession, en particulier à travers l’extrait portant sur les 3C, censés remplacer des CDI vieillissants et mal gérés.

Face à ces erreurs multiples, et dans la mesure où notre mandat pédagogique semble avoir été volontairement omis, nous – professeurs documentalistes spécialistes de l’information-documentation- considérons que M. Auduc n’a pas effectué correctement son travail de recherche et d’analyse. Les représentations fausses de notre profession qu’il véhicule à travers son ouvrage, relèvent pour nous de la désinformation et nous portent préjudice.

Nous espérons que M. Auduc apportera des corrections dans les prochaines éditions de son ouvrage, mais en attendant, l’APDEN Nantes appelle ses adhérent·es à insérer un rectificatif dans l’ouvrage s’il fait partie du fonds documentaire de l’établissement, à avertir les personnels des bibliothèques et médiathèques le cas échéant, et à s’éloigner des ouvrages documentaires écrits par M. Auduc, ainsi que de ceux publiés par son éditeur (et par conséquent responsable éditorial), Hachette Education.